Les relations entre l’Empire des Qin et des Han avec les contrées étrangères

Une conférence d’Arnaud Bertrand

Le jeudi 16 décembre 2021
À 18h30
À l’Institut Municipal
9 rue du Musée, 49100 Angers

Entrée gratuite – Pass sanitaire obligatoire 

Site de Nanhucheng, fin de l’Antiquité début du Haut-Médiéval, près de Dunhuang, Gansu

De la tombe du Premier Empereur aux forteresses du Gobi en passant par les Satrapies macédoniennes d’Alexandre le Grand et des prémisses du Grand Empire Kushan, de nombreuses données archéologiques et textuelles, souvent peu présentées et pas assez commentées, contribuent à revoir la structure de ces relations anciennes qui existaient entre l’Empire Chinois et les puissances Centre-Asiatiques au tournant de notre ère. De part et d’autres de la « Grande Muraille » des Qin (env. 220 av. J.-C.) et des Han Occidentaux (200 av. J.-C. – 9 apr. J.-C), en temps de paix ou de guerre, la Chine très récemment unifiée et les puissances étrangères qui gouvernaient à l’ouest et dans la Steppe, entretenaient des relations culturelles, artistiques et diplomatiques constantes, et bien plus complexes que ce nous donnent à voir les « Histoires Officielles ». Nous sommes dans un monde ultra connecté qui permet de comprendre la progression du Bouddhisme depuis le nord de l’Inde jusqu’en Chine, et que les découvertes archéologiques récentes ne feront que confirmer, et qui seront présentées dans le cadre de cette conférence.

Chameau de Bactriane en or, tombe QLCM 1, Dynastie des Qin, Lintong, Xi’an, Shaanxi

Arnaud Bertrand est chercheur associé au laboratoire de recherche ARSCAN – Archéologie de l’Asie centrale (CNRS – UMR 7041), chargé de cours à l’Institut Catholique de Paris et directeur exécutif de l’Association Française des Amis de l’Orient.  Il est co-responsable du séminaire de Master « Routes de la soie » avec Emmanuel Lincot avec lequel un ouvrage sur les « Routes de la Soie » est en cours de finalisation. Ses travaux portent sur les questions d’occupations de territoires conquis par les premiers Empires Chinois, en Asie centrale et septentrionale.  Il dirige plusieurs projets de prospections archéologiques dans le Gansu occidental, en collaboration avec l’Académie de Dunhuang.